Printemps, grand ménage et détox

Dame Nature nous offre depuis quelques temps son spectacle annuel de renouveau. Le soleil se fait moins timide et caresse la terre d'une douce chaleur, tout en prolongeant généreusement nos soirées. Les oiseaux pépient tandis que les végétaux pullulent des premiers bourgeons. Les visages s'éclairent et reflètent la réjouissance des coeurs qui trépignent à l'idée de voir refleurir une nouvelle saison. On donne un nouveau souffle à nos bonnes résolutions, et les publicitaires, qui l'ont bien compris, se bousculent pour nous vendre toutes sortes de produits « miracles » qui promettent tonus, vitalité et ventre plat pour l'été.

Les humains, comme tous les êtres de la nature au sortir de l'hiver, ont besoin de faire circuler un sang neuf dans leur organisme pour accueillir la nouvelle saison sous les meilleurs auspices. Et ce d'autant plus que la période hivernale ne s'accompagne plus d'une baisse d'activité dans notre vie moderne ! Toutefois, avant de se ruer sur la dernière gélule à la mode, rappelons-nous que quelque soit votre besoin ou votre envie, le bon sens est de mise.
Pollutions, rythmes éloignés de nos besoins, manque de contact avec la nature, nos vies de citadins modernes nous rendent tous éligibles aux cures de nettoyage saisonnier. En outre, notre corps peut nous envoyer des signaux pour nous informer qu'il est grand temps de faire un peu de ménage : difficultés de sommeil, lourdeurs digestives, douleurs articulaires, tout le temps envie de manger, fatigue, lassitude, peau acnéique, humeurs changeantes, envie de neuf, etc.

Pour optimiser les effets bénéfiques d'une cure détox, mieux vaut agir avec bon sens :

Supprimer les toxiques

Imaginez : Vous venez de terminer votre ménage, la maison brille et sent bon le propre. Vous poussez un langoureux soupire de soulagement et de satisfaction et, dans la seconde qui suit, vos enfants débarquent couverts de boue, eux aussi, bien satisfaits de leur matinée ! Et vous ne pouvez pas retenir le cri de désolation provenant du fond de vos entrailles, à la vue de votre maison ainsi souillée en une fraction de seconde. Tant d'efforts évanouis en un instant.
Il en va de même pour votre organisme : avaler votre gélule détox tout en continuant à commander entrée, plat et dessert au restaurant, à manger des plats préparés, à boire du café et/ou de l'alcool, à manger des produits animaux est un non-sens. Mieux vaut attendre une période durant laquelle vous aurez le loisir d'alléger votre alimentation pour faire la cure.

Faire un choix adapté

Dame Nature est généreuse et nous offre une palette très diversifiée de moyens pour détoxifier l'organisme, afin de répondre au plus juste aux besoins et envies de chacun.
S'il est une seule règle à observer, c'est bien de respecter l'intégrité de votre corps. Tout le monde n'a pas la même hygiène de vie. Tout le monde n'a pas le même métabolisme. Aussi tout le monde ne survivra-t-il pas de la même manière aux excès des fêtes de fin d'année, suivies de l'épiphanie … puis de la chandeleur … et de Mardi Gras. Et, en toute logique, tout le monde ne supportera pas de la même manière un jeûne, une monodiète, une cure aux huiles essentielles, de jus ou de sève de bouleau ou encore d'aubier de tilleul (pour ne citer que ceux-là).
Toute personne ayant une condition physique fragile (cancer, fragilité hépatique, rénale et/ou cardiaque, maladie dégénérative), et qui souhaite faire une cure de détox est invitée à se rapprocher d'un praticien professionnel qui saura l'aider à faire un choix éclairé et sûr. Les femmes enceintes et allaitantes prendront également ces précautions, dans leur intérêt et celui de leur(s) enfant(s).

Optimiser l'élimination

Pour accentuer les effets d'une cure de détox, il est important de mobiliser tous les émonctoires de l'organisme :
Faire de l'exercice permet de se « dérouiller » après l'hiver. Les muscles mis en mouvements activent la circulation et mobilisent tous les liquides de votre corps, qui transporteront les toxines à bon port afin qu'elles soient éliminées par la respiration, la transpiration et l'évacuation des selles et des urines.
Réflexologie :
Dans le même esprit, la réflexologie mobilise puissamment la circulation dans tout l'organisme, assurant ainsi un nettoyage en profondeur. L'associer à votre cure détox en optimisera les effets.
Sauna et Hammam :
Ces deux types de bain de chaleur permettent d'accentuer la transpiration, et l'élimination des toxines par la peau. Il est souvent conseillé de procéder à un gommage de votre peau à la suite, afin de la nettoyer de ses cellules mortes. Les personnes souffrant de troubles respiratoires (asthme, emphysème), préféreront un bain de chaleur humide.

La cure, n'est pas toujours une sinécure

Il peut arriver que les premiers jours d'une cure détox soient inconfortables. Fatigue, sommeil agité, rêves, nausées, poussées d'acné, colère, irritabilité, élans de tristesse, etc. Bref, toutes les toxines que votre corps a accumulées et stockées durant l'année peuvent vous être resservies, en vous donnant l'impression qu'elles en ont profité pour s'amplifier en attendant de trouver la porte de sortie. Rassurez-vous, c'est l'histoire de quelques jours. C'est une phase majeure de votre cure détox, que les naturopathes appellent la phase de décompensation. Elle représente une clé essentielle à la réussite de votre cure. Prenez du temps pour vous accorder du temps, et accueillir cette phase avec patience et bienveillance. Elle donne suite à une période plus confortable, durant laquelle on se sent se recharger peu à peu, notre corps retrouve un souffle nouveau et l'on se sent plus en forme que jamais !
Attention :
Je sais, ça peut être très inconfortable. Mais n'interrompez surtout pas votre cure durant cette première phase de nettoyage, sans quoi toutes les toxines libérées, qui se baladent librement dans vos circuits iront se loger au plus profond de vos organes et vous empoisonneront de plus belle.
Bien que salutaire, la phase de décompensation ne doit pas s'éterniser. Si elle vous semble durer plus que de raison (en général 2 à 5 jours selon la durée de votre cure et votre degré de saturation), consultez un professionnel pour vous aider à résoudre la situation.

Faire le grand ménage à la maison

Associer à sa cure de détox un bon ménage de printemps, jusqu'au fond des placards, quelques voyages à la déchetterie et non seulement vous faites du bien à votre corps, mais aussi à votre environnement. Et comme l'épigénétique nous confirme depuis quelques années ce que nous savons depuis des générations, le macrocosme agit sur le microcosme, autant que le microcosme agit sur le macrocosme. Autrement dit, quand on se sent bien du dedans et du dehors, tout le monde est content à tous les étages.

Améliorer son hygiène de vie

A la suite d'une cure détox, on se sent comme pousser des ailes ! C'est le moment de profiter de cet élan de renouveau pour installer de nouvelles habitudes dans votre hygiène de vie : moins de viande, plus de qi gong ou de yoga, fini les sucreries, cuisiner davantage, aller marcher en forêt et/ou pratiquer la méditation régulièrement, etc. Vous avez l'embarras du choix !

Bonne cure à tous !

Les commentaires sont fermés.